dimanche 22 janvier 2017

Le Haut comité des commémorations nationales

Celui-ci été institué en 1998 pour conseiller le ministre de la Culture et de la Communication dans « la définition des objectifs et des orientations de la politique des célébrations nationales ». Il propose ainsi, chaque année, à l’arbitrage du ministre une liste d’anniversaires susceptibles d’être inscrits au nombre des commémorations officielles. Il est actuellement présidé par l’écrivaine et académicienne Danièle Sallenave. Il est composé de Christian Amalvi, professeur à l'université Paul Valéry - Montpellier-III ; Marie-Laure Bernadac, conservatrice générale honoraire ; Catherine Bréchignac, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences ; Gilles Cantagrel, musicologue ; Nicole Garnier, conservatrice générale, chargée du musée Condé de Chantilly ; Claude Gauvard, membre de l'Institut universitaire de France ; Robert Halleux, membre de l'Académie royale de Belgique ; Jean-Noël Jeanneney, ancien ministre ; Evelyne Lever, historienne moderniste et écrivaine ; Pascal Ory, professeur à l'université Paris-I - Panthéon Sorbonne ; Jacques Perot, président de l'Association française pour la protection des archives privées (arrêté du 18 janvier 2017). 
Il est prévu, cette année de commémorer les anniversaires suivants :
1417
Fin du Grand Schisme d'Occident

1467
Avènement de Charles Le Téméraire

1517
Fondation du Havre par François 1er

1567
Naissance d'Honoré d'Urfé
Naissance de saint François de Sales

1667
Naissance de Germain Boffrand

1717
Naissance de d'Alembert

1767
Naissance de Jean-Baptiste Say
Naissance de Joachim Murat
Naissance de Jean-Baptiste Isabey

1817
Mort de Théroigne de Méricourt
Mort de Germaine de Staël

1867
Naissance de Jeanne Lanvin
Mort de Mademoiselle George
Mort d'Ingres
Mort de Baudelaire
Naissance de Pierre Bonnard
Naissance de Marie Curie

1917
Création de la Coupe de France de football
Bataille du chemin des Dames
Naissance de Bourvil
Mort de Georges Guynemer
Mort d'Edgar Degas
Mort de Mata Hari
Naissance de Jacqueline Auriol
Mort d'Auguste Rodin

1967
Mort de Marcel Aymé
Mort de Marie Noël

dimanche 15 janvier 2017

Et pendant ce temps, en Afghanistan

La scène se déroule cette semaine à Kaboul, au QG de l'opération Resolute support de l'OTAN (mission de formation, conseil et assistance). Un colonel américain confie en buvant un café à son interlocuteur européen, "qu'il avait de plus en plus de gars qui se demandent ce que l'US Army fait ici". Et lui d'ajouter qu'il avait de plus de mal "à apporter une réponse cohérente". Depuis 2001, 2247 militaires américains sont morts en Afghanistan et 20 000 ont été blessés.
Le dernier rapport du SIGAR, l'organisme chargé par le Congrès de veiller aux dépenses américaines prévoit une année à hauts risques. Evoquant, pêle-mêle, "les 20 groupes terroristes" présents dans la zone pakistano-afghane, le financement des talibans qui proviendrait à 60% de la production de pavot malgré 8,5 milliards de dollars consacrés par Washington à la lutte contre cette production, le carburant venu des USA qui est peut être pour moitié "siphonné" et ne parvient pas aux forces de sécurité afghane, ces dizaines de milliers de "soldats fantômes" pour lesquels les Etats-Unis paient le salaire... 

vendredi 13 janvier 2017

Vous et moi

Vous l'avez constaté certainement, je suis un peu moins présent sur ce blog. La raison ? Le jeune retraité prend du temps pour lui et les siens. Je constate que votre fidélité ne s'en trouve pas altérée. Je vous en remercie très vivement.

mercredi 11 janvier 2017

Une page se tourne à L’Ordre de la Libération



Fred Moore a été, d’octobre 2011 à novembre 2012, le septième et ultime chancelier de l’Ordre de la Libération. Ensuite, il est devenu délégué national du Conseil national des communes Compagnon de la Libération (Nantes, Grenoble, Paris, Vassieux-en-Vercors, Ile de Sein). Agé de 96 ans, il a choisi de démissionner. Fred Moore aura, également, été le dernier Compagnon de la Libération à diriger l’institution. C’est une personnalité extérieure, le général de division Christian Baptiste (2s) qui lui succède. Directeur du Musée de l’Armée depuis six ans, celui-ci est un « produit » de la méritocratie puisqu’il a commencé sa carrière militaire, en 1975, comme deuxième classe.

vendredi 6 janvier 2017

Disparition de Jean-Mathieu Boris


l était l'un des derniers officiers, encore en vie, ayant participé à la bataille de Bir-Hakeim (Libye) en mai-juin 1942, Jean-Mathieu Boris est décédé à Paris en début de semaine, à l'âge de 95 ans annoncé, aujourd'hui, sa famille. En 2012, il avait écrit "Combattant de la France Libre" (Perrin) dont il disait que le projet était de raconter son engagement à ses petits-enfants auxquels il n'avait jamais parlé de sa guerre, rappelait cet après-midi mon confrère Pierre-Marie Giraud, qui l'avait rencontré lors de la sortie de l'ouvrage.

mercredi 4 janvier 2017

74 pensionnaires à l'IILE




Cette carte de vœux du Foyer d’entraide de la Légion étrangère (FELE) résume l’institution. De l’engagement à l’automne de la vie, la Légion s’intéresse à ceux qui l’ont servi. Cette dernière étape, pour les volontaires, c’est l’Institution des Invalides de la Légion étrangère (Puyloubier, Bouches-du-Rhône). "Invalides masque la réalité. L’établissement accueille des anciens, "solitaires et meurtris par l'existence, malades ou handicapés" comme le précise le site de l’IIle.
Pour y être admis, il faut, uniquement, être un ancien légionnaire (pas de critère d’âge et d’ancienneté), avoir obtenu le CBC (certificat de bonne conduite) lors de son départ. Aujourd’hui, le plus jeune pensionnaire a 30 ans et le doyen sera centenaire en août prochain. Ils sont 74, en ce début 2017, à y résider. L’IILE peut accueillir 100 anciens.

lundi 2 janvier 2017

731 et 22

La promotion civile de la Légion d'honneur annoncée hier comprend 731 personnes : 601 chevaliers, 104 officiers, 20 commandeurs, 4 grands officiers et 2 grand'croix 
https://www.legifrance.gouv.fr/affichJO.do
28% relèvent du domaine économique, 26% de la fonction publique, 13,7% de l'enseignement-recherche, 12% du secteur santé-social-humanitaire, 8,8% sont des élus, 6% appartiennent au périmètre culture-communication ; les 5,5% restant se répartissant entre cultes, sports et anciens combattants.
Une promotion spéciale distingue 22 personnes intervenues lors de l'attentat de Nice (14 juillet 2016). Ils sont  policiers, médecins, pompiers mais aussi conducteur de grue, agent de sûreté aéroportuaire. 5 ont été nommés chevaliers de la Légion d'honneur, 17 chevaliers de l'ordre national du Mérite.